pose là ton visage, Monique Laederach (article libre)

pose là ton visage

où tendrement s’ouvrent les lèvres de la nuit,

et bois quand je suis source, prends-moi

quand je suis d’ombre,

étreins-moi terre ou feuillage ou rocher –

mais laisse ton désir fermé sur ma paupière,

afin que ton regard, jamais, ne lise dans le mien

ce que je sais,

et que ma chevelure demeure voûte

autant que la saulaie, et plus secrète

à te rejoindre et plus obscure à t’habiter.

(in L’Étain la source)

Poème tiré du livre de Régine Deforges, Poèmes de femmes, Paris, le cherche midi, 2009.

Soutenez plumebis.poesie sur Patreon !
Become a patron at Patreon!
This content is available exclusively to members of Emmanuelle's Patreon at $0 or more.

Ecrit par Emmanuelle de Dardel

Lire de la poésie me transporte depuis que j'en ai lu pour la première fois, à l'école. J'ai longtemps attendu avant d'en écrire tous les jours. Il fallait bien être sérieuse, Madame. Et puis un jour, les mots ont fleuri dans mon esprit, comme des roses, et je les ai enfilés dans des colliers de poésie. Et vous, pourquoi aimez-vous la poésie ?

vendredi 10 mai 2024

Lisez aussi…

0 Comments

Ecrire une pensée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.