Emmanuelle a un talent rare, celui de sublimer les idées de ses client·e·s, de ses ami·e·s, de ses collègues. Cela me rappelle une anecdote racontée par Josef Schovanec : il se promenait dans un magasin avec une amie autiste quand ils sont tombés sur une pub qui disait “sublimez vos cheveux”. Et son amie lui a dit, “mais pourquoi veulent-ils faire passer mes cheveux de l’état solide à l’état gazeux ?” C’est ce que fait Emmanuelle au quotidien : prendre de la matière brute, et la distiller. On est donc sur de la sublimation de matière, qui permet de garder l’essence, que dis-je, la quintessence, des idées, sans les dénaturer.